Je m’appelle Aymeric Mahieu, je suis né en 1973, le 8 février.

Comme vous, je suis musicien depuis que je suis né,
et sans doute même avant.

A l’âge de 8 ans, c’est par le piano que la musique s’est exprimée à travers moi.
J’ai étudié le piano classique pendant 10 ans, sous la houlette de ma professeure, Michèle Leclerc Barré, titulaire des grandes orgues de la Cathédrale de Sens et de l’Église des Billettes à Paris.

Puis j’ai fait la connaissance du jazz et de la chanson. J’ai étudié l’harmonie et l’écriture musicale à Paris, tandis que je me familiarisai avec les rythmiques propres à ces styles musicaux.

Dans les années 90, j’ai découvert que la chanson française pouvait se chanter en polyphonie. Avec l’association Chanson Contemporaine, pionnière en France de la chanson en choeur, j’ai appris à accompagner des ensemble vocaux au piano. Puis je suis devenu naturellement chef de choeur, métier que j’exerce encore aujourd’hui.

Parallèlement j’ai toujours été passionné de synthétiseurs.
Je me suis formé de façon autodidacte à la Musique Assisté par Ordinateur.
Je fais partie des musiciens qui composent de la musique d’illustration, notamment pour la régie de Radio France Publicité.
Cette expérience m’a donné envie de découvrir le métier d’éditeur musical, et j’ai créé au début des années 2000 une société d’édition, maintenant appelée Ours Music.
A ce jour, j’ai produit et édité une quarantaine d’albums de musique d’illustration, et soutenu des projets qui me tenaient à coeur, comme le livre-disque Chants Fragiles, du dessinateur Edmond Baudoin.
La découverte du métier d’éditeur me permet maintenant d’être consultant pour le label d’édition Chanson Contemporaine.

En 2010, j’ai eu envie de renouer avec le piano-solo.
Éprouver de nouveau la vibration pure du son, sans artifice. Et transmettre à mon tour ce que j’avais appris.
Je suis devenu professeur de piano, puis j’ai produit et édité mon premier disque de piano-solo, Pianosphère, en 2015. Pendant ces années, l’idée de me déplacer avec mon piano sur une remorque me séduisait, et j’avais l’intuition que l’on pouvait transmettre la musique différemment que par l’académisme de l’enseignement au conservatoire.

En 2016 j’ai fait la rencontre de Marc Vella, le pianiste nomade. J’ai découvert que mes intuitions étaient justes. Je me suis alors formé à son enseignement, et participé à plusieurs de ses stages. J’ai la chance de partager ma créativité depuis plusieurs années au Festi’Impro, et d’avoir vécu la Caravane Amoureuse en Casamance en 2019.
En 2017, j’ai concrétisé mon envie de piano mobile et j’ai créé Le Piano Libre.
Parallèlement à la lecture des livres de Marc Vella, je pratique la sophrologie, la méditation et avance maintenant sur un chemin de retour à Soi.
Ma rencontre avec le thérapeute Thomas Marcilly m’a donné l’opportunité de composer au piano des musiques pour la méditation.

En 2019, je viens de composer mon deuxième album de piano-solo pour les Editions Origins, et de créer l’antenne bretonne de l’Ecole de la Fausse Note, fondée par Marc Vella et parrainée par Pierre Richard et Brigitte Lahaie.